17 janvier 2017

Les données rendent plus fort : analyser et adapter son entreprise grâce à la technologie

La prospérité d'une exploitation forestière repose sur un principe simple, mais très important : disposer d'équipement fiable permettant un maximum de productivité et de temps de disponibilité au quotidien. Ainsi, chaque propriétaire se trouve un jour dans la situation où il doit se rendre à l’évidence : il lui faut remplacer sa machine ou ajouter une machine neuve à son parc de véhicules.

À première vue, l'achat d'une nouvellemachine peut être effrayant, voire paralysant, mais il suffit d'une bonne préparation pour gagner en confiance. John Deere recommande par exemple la mise au point d'un plan stratégique pour rendre le processus le plus facile possible. Voici par où commencer :

Reportez-vous à votre livret d'entretien pour obtenir tous les renseignements dont vous avez besoin. Voici les principaux éléments à ajouter à votre liste.

1. Planifiez votre achat

Le pire moment pour envisager l'achat d'un nouvel équipement est lorsque l'une de vos machines devient défectueuse ou, pire, complètement inutilisable. En plus du temps d'indisponibilité indésirable, cette situation peut donner lieu à un sentiment de frustration et de panique; un bien mauvais état d'esprit pour un achat important.

Avant d'en arriver là, élaborez donc un plan sommaire qui vous aidera à prendre une bonne décision. Plutôt que d'opter pour un remplacement immédiat, envisagez le problème dans son ensemble et mettez au point un plan de remplacement progressif de votre équipement, que ce soit pour l'année prochaine ou dans cinq ans. Cette stratégie à long terme vous permettra de prendre des décisions éclairées. Vos préoccupations et vos inquiétudes feront place à une confiance qui vous permettra de prendre des décisions d'affaires judicieuses et économiques.

2. Établissez un cycle de remplacement

Pour élaborer un plan efficace, vous devrez établir un cycle de remplacement pour chaque machine, en prenant en considération des facteurs tels que l'utilisation quotidienne, le terrain et les nouvelles technologies. En général, une machine est conçue pour durer au moins dix ans, selon l'application et les conditions d'utilisation. Néanmoins, ces dix ans seront peut-être longs si vous souhaitez garder les réparations et le temps d'indisponibilité au minimum. Par conséquent, de nombreux clients optent pour un cycle de remplacement de trois à cinq ans.

3. Neuf ou d'occasion? Sachez faire le bon choix

Pensez à peser le pour et le contre de l'équipement neuf et de l'équipement d'occasion. Vous serez ainsi sûr d'obtenir la fiabilité dont vous avez besoin pour vos tâches quotidiennes en bénéficiant du meilleur temps de disponibilité possible. Au moment de l'achat, un équipement neuf fera certainement un plus grand trou dans votre compte en banque. Cependant, à long terme, vous ferez probablement des économies, en plus d'avoir la tranquillité d'esprit de posséder une machine en bon état de fonctionnement qui tombera beaucoup moins souvent en panne. L'important, c'est ce qui est avantageux pour vous et votre entreprise.

4. Trouvez un partenaire financier à long terme

Une autre façon de réduire le stress de l'achat d'un équipement est de choisir une entreprise de financement sur laquelle vous pourrez compter. Sa stabilité, sa réputation et sa souplesse seront des facteurs à prendre en considération en faisant votre choix. Enfin, il est important de travailler avec une entreprise habituée à offrir des crédits-baux ou des programmes de financement pour l'équipement de foresterie. En effet, la connaissance du secteur est un aspect important.

Votre entreprise aura des hauts et des bas; vous aurez donc besoin d'ententes souples afin de maintenir des flux de trésorerie positifs. Assurez-vous que vous aurez la flexibilité d'établir un contrat qui vous convient, par exemple en obtenant un calendrier de paiement saisonnier, un taux intéressant pour votre plan de paiement par versements ou une marge de crédit renouvelable pour les pièces et le service après-vente.

5. Faites approuver une demande de crédit

Certains clients, qui pensent que les exigences de prêt strictes rendent à peu près impossible l'obtention d'approbations de crédit, se privent d'acheter de l'équipement neuf alors que de nombreuses options de financement attrayantes s'offrent à eux.

Présentez donc votre degré de solvabilité et votre santé commerciale de façon franche et honnête. Pour prendre des décisions avisées, les prêteurs doivent d'abord connaître votre degré de solvabilité. Il seront moins enclins à approuver votre demande s'ils découvrent par eux-mêmes des aspects défavorables. D'autre part, n'hésitez pas à souligner les bons côtés de votre entreprise. Une bonne règle pratique est de fournir autant d'information financière pertinente que possible, et ce, dès le départ.

En plus d'offrir des taux concurrentiels et des conditions de paiements flexibles, nous pouvons adapter toutes ces solutions particulières aux besoins uniques découlant de vos activités.

Votre concessionnaire peut et doit jouer un rôle important dans votre processus d'achat. Certaines entreprises de financement offrent des options de remboursement particulières ou des promotions pour rendre le financement plus abordable et plus intéressant. Votre concessionnaire peut vous aider à trouver ces possibilités. Voici quelques exemples d'options de financement souples offertes par John Deere :

  • Paiements accélérés : Commencer par un petit versement initial, puis faire de plus gros versements pendant les premiers mois afin de constituer rapidement un capital.
  • Biens affectés en garantie : En mettant en gage une machine « libre et quitte » à titre de sûreté réelle supplémentaire, vous fournissez une garantie accrue sans coût décaissé.
  • Sauter des paiements : Si vos activités ralentissent, vous pouvez éviter les soucis liés au coût mensuel de l'équipement en planifiant de sauter des paiements à l'établissement du financement au détail remboursable par versements auprès de John Deere Finance. L'avoir net que vous accumulez durant la saison de grande activité continue à s'accumuler durant les temps d'arrêt.
  • Contrats à taux variables : Ce type de contrat vous permet généralement de faire de plus petits paiements qu'avec un contrat à taux fixe, ce qui vous permet d'améliorer votre flux de trésorerie. Même si les changements sur les marchés entraînent une fluctuation des taux, votre paiement mensuel demeure le même. Si un réajustement est nécessaire, il sera calculé au moment du paiement final.

La gestion d'une entreprise au quotidien comporte son lot de difficultés : vous ne devriez pas avoir à composer avec un équipement inadéquat ou insuffisant pour maintenir une grande productivité. Soyez prévoyant, discutez des options existantes avec les concessionnaires de votre région et faites appel à une entreprise de financement qui ne vous laissera pas tomber. Vous n'aurez ainsi plus à vous préoccuper de votre parc de machines et pourrez concentrer votre attention sur le bien-être de votre entreprise.