Un air de Venise à Chicago

Navire à passagers Wendella

Au centre-ville de Chicago, la circulation est très dense; tant les habitants de la ville que les touristes se déplacent d’un endroit à un autre. De nombreuses personnes choisissent donc de profiter des multiples moyens de transport offerts par la ville plutôt que de prendre leur voiture. Parmi les possibilités offertes, les taxis fluviaux créent des couloirs de transport marin vers le cœur de la ville, tout en lui donnant un charme vénitien.

Wendella Sightseeing Company a été fondée en 1935 par Albert Borgström, immigrant suédois. Aujourd’hui, cette entreprise de troisième génération voit l’importance de son service de taxis fluviaux augmenter au rythme de l’expansion de cette métropole tentaculaire. Avec une population de près de 3 millions d’habitants, Chicago est la troisième plus grande ville des États-Unis. Si on ajoute la population qui vit en banlieue, Chicago compte environ 9,5 millions d’habitants.

« Nous transportons plus de 360 000 usagers par année, et ce nombre ne cesse d’augmenter, affirme Andrew Sargis, chef des opérations. Chacune des dix dernières années a été une année record. »

Wendella exploite quatre taxis, dont le Wendella Limited de 20 mètres (66 pieds), qui est le plus gros. Autorisé par la Garde côtière américaine pour accueillir 100 passagers, le navire est généralement occupé à pleine capacité pendant les heures de pointe.

Ces derniers temps, le trajet de 15 minutes à bord du Wendella Limited est plus agréable que jamais; l’entreprise de bateau de croisière a remis en état le navire construit en 1962 en remplaçant ses moteurs par un nouveau groupe de moteurs PowerTech 9,0 L de catégorie 3 de John Deere.

« Les moteurs sont beaucoup moins bruyants que les anciens, ce qui plaît à nos usagers. La ville bénéficie également de ce changement, qui a permis de réduire les émissions et les particules de matières », mentionne M. Sargis.

Il n’a toutefois pas été une tâche facile d’enlever les anciens moteurs. Wendella a fait appel à l’entreprise Burger Boat Company de Manitowoc, au Wisconsin, pour retirer les plaques d’aluminium des ponts supérieurs et inférieurs. Il a fallu construire de nouveaux berceaux de moteur et ajouter de nouveaux évents à la poupe pour préparer le navire à l’installation des nouveaux moteurs PowerTech 9,0 L.

M. Sargis, qui vient de terminer sa première saison complète en poste, s’est dit impressionné par le couple et la réactivité des moteurs; des caractéristiques qui, selon lui, sont plus importantes que la vitesse.

« Sur la rivière, la vitesse est limitée pour ne pas causer de vagues : nous ne pouvons pas aller à plus de 8 nœuds, mais nos bateaux doivent être très maniables et extrêmement réactifs. En effet, toutes sortes d’embarcations naviguent sur le fleuve : des kayaks, des bateaux de plaisance, des navires de croisière et des chalands de matériaux. Il nous faut parfois nous arrêter, faire marche arrière dans un espace restreint et stationner le bateau entre deux autres. »

M. Sargis observe également une réduction de la consommation de carburant. « Nous consommions auparavant 6 435 litres (1 700 gallons) par semaine dans la période la plus achalandée de l’été. Il ne s’agit plus maintenant que de 5 300 litres (1 400 gallons) par semaine, alors que nous utilisons le bateau quatre heures de plus par jour et que la traversée est aujourd’hui plus difficile. Cela se traduit par une réduction très importante des dépenses en carburant et des émissions. »

M. Sargis affirme vouloir aussi remplacer les moteurs d’un deuxième bateau, le Sunliner, par une paire de moteurs John Deere. L’uniformité est au cœur des préoccupations de l’entreprise, qui souhaite rendre ses bateaux et leurs systèmes de propulsion les plus semblables possible.

« Nous avons commandé de nouveaux moteurs et les installerons cette année. Et maintenant que nous connaissons les moteurs John Deere, nous continuerons à les utiliser. »

Sur la rivière, la vitesse est limitée pour ne pas causer de vagues : nous ne pouvons pas aller à plus de 8 nœuds, mais nos bateaux doivent être très maniables et extrêmement réactifs.

Andrew Sargis
Chief of Operations, Wendella Sightseeing Company

      

Marin commercialTransport de passagersPropulsionFleuves et rivièresNavire de travail