Sur la bonne voie

 

Le nombre croissant de passagers, les intervalles de train plus courts et le volume de fret croissant accélèrent la détérioration des voies ferrées, et ce sont les entreprises de transport public qui en ressentent la pression. Un besoin de technologies d’entretien des circuits urbains plus intelligentes, plus sûres et plus rapides se fait ressentir dans le monde entier.

Arrive alors le révolutionnaire MG11 de Linsinger : le seul véhicule de reprofilage sur le marché qui s’adapte aux tunnels souterrains étroits et reprofile les champignons de rail en un seul passage.

Innovation compacte Mesurant 12 m (39 pi) de long sur 2 m (7 pi) de large et 2,4 m (8 pi) de haut, le train fraiseur-meuleur compact MG11 n’est que de la taille de deux grands fourgons. Pourtant, la conception unique et élégante comprend une roue de fraisage de 59 kilogrammes (130 livres) qui racle le champignon du rail de manière simultanée. Une roue de meulage lisse ensuite le dessus du champignon, éliminant ainsi les défauts de la surface de roulement en un seul passage.

La roue de fraisage peut fonctionner jusqu’à quatre heures, selon l’état de la voie. La basse pression du système de traitement réduit les risques de dommages aux rails : une caractéristique incontournable pour les autorités de transport. Les copeaux et la poussière sont aspirés directement dans un réservoir intégré, réduisant ainsi la poussière de tube nocive associée aux allergies, à l’asthme et à l’inflammation pulmonaire.

Un moteur silencieux pour un espace calme Linsinger s’est engagé à s'approvisionner d'un moteur efficace et silencieux pour le MG11. Les trains criards, les roues grinçantes et les rafales de poussière tourbillonnantes contribuent aux conditions difficiles de travail dans les tunnels de métro.

L’entreprise a déjà eu une superbe expérience avec un moteur de groupe électrogène auxiliaire de catégorie finale 4/phase V EWX de 2,9 L de John Deere pour le train fraiseur MG31. Pour le MG11, un moteur diesel industriel PowerTech™ de 9,0 L de catégorie finale 4/phase V était le meilleur choix.

Non seulement le moteur industriel satisfaisait-il aux normes en matière d’émissions de la phase V, mais il offrait également le rapport puissance-poids approprié. À un régime de 2 000 tr/min, le moteur atteint 280 kW (375 HP). Le moteur industriel de John Deere alimente toutes les fonctions du train, produisant de l’électricité et de la puissance hydraulique à vitesse fixe. À l'exception de l’équipement hydraulique de relevage et d'abaissement des têtes de coupe, tous les entraînements sont électriques.

Un tête d'avance sur le rendement du moteur Le distributeur de moteurs John Deere Hamilton AG, situé à Kloten, en Suisse, a fourni des modèles 3D, des dessins et un bloc d’alimentation complet à Linsinger.

« Hamilton a été formidable. Le bloc comprend le moteur industriel, le dispositif de refroidissement, les supports du radiateur, le COD (convertisseur catalytique à oxydation diesel), le FPD (filtre à particules diesel) et le filtre à air », explique Georgine Schön, directeur du marketing et des relations publiques pour Linsinger. « Nous n'avons simplement qu'à le déposer et à tout brancher. Cela nous a permis de gagner beaucoup de temps et de s'éviter beaucoup de frustrations. »

Grâce au rendement et à la facilité d’intégration du moteur, Linsinger a maintenant alimenté trois trains MG11 avec des moteurs PSS de 9,0 L de catégorie finale 4/phase V, et trois autres moteurs ont été commandés pour les prochains MG11.

« Nous recevons de bons commentaires de nos clients sur le MG11 et son moteur. Lorsqu’ils ont commencé à l'utiliser, les opérateurs ont été stupéfaits du faible niveau de bruit émis par le moteur.

S'adapter aux demandes internationales Le MG11 suscite déjà l’intérêt des entreprises d’infrastructure dans le monde entier.

« Le MG11 est en train de changer la donne pour l’entretien des voies dans les zones urbaines. Nous sommes convaincus que la demande pour ce type d'équipement unique d’entretien de la voie, avec sa taille compacte et sa capacité de reprofilage simple, ne fera que croître », affirme M. Schön.

Lorsqu’ils ont commencé à utiliser [le MG11], les opérateurs ont été stupéfaits du faible niveau de bruit émis par le moteur.

Georgine Schön
marketing and public relations manager, Linsinger