Plus de puissance sous

Le Five O'clock Somewhere rééquipé de nouveaux moteurs marins naviguant près de l'Australie

Il s’agit d’une photo digne d'une carte postale qui montre l’image des eaux au large de North Queensland, nord-est de l’Australie, alors que le Five O'clock Somewhere navigue son rythme avec une paire de nouveaux moteurs 9,0 L de John Deere. Avec le propriétaire Michael Day à la barre, le bateau attire l’attention, navigue sans peine sur l'eau aux merveilleux reflets à une vitesse de 25 nœuds, un bruit de baryton silencieux émettant un bruit provenant des tuyaux d’échappement.

Le Five O'clock Somewhere est un Dyna 53, un luxueux yacht en fibre de verre de 18,5 mètres (60 pieds) avec une cabine de pilotage à deux niveaux et une spacieuse cabine principale à l'arrière. Lorsque Michael Day l’a acheté, remotoriser le navire âgé de 30 ans était l’une de ses priorités.

Brad Belcher de Belcher Diesel Service PTY Ltd. à Garbutt croyait que les deux moteurs marins John Deere PowerTech™ 6090 SFM85 seraient la solution idéale. Par rapport aux anciens moteurs diesel à deux temps d’une puissance de 335 kW (450 HP) chacun, le nouveau moteur M5 offrirait une technologie de catégorie 3/Phase III A plus propre, un fonctionnement sans fumée et une puissance supplémentaire de 75 kW (100 HP) chacun.

Les nouveaux moteurs n'ont pas déçu. « Depuis la première fois que nous l’avons sorti et que nous avons appuyé sur les manettes des moteurs John Deere, nous nous sommes regardés et nous n'arrivions pas à croire la différence », explique M. Belcher. « La distribution de puissance est si souple; c’est comme si c'était un tout nouveau bateau. » MM. Belcher et Day conviennent que la livraison à faible puissance et à couple élevé des moteurs de 9,0 L était instantanément évidente. « La première chose que vous remarquez, c’est l’absence de vibrations et une courbe de puissance qui n’a tout simplement pas de méplats », explique M. Belcher.

La puissance du moteur sur l’eau

Pour la remotorisation des moteurs marins, M. Belcher et son équipe se sont dépassé pour rafistoler le Five O'clock Somewhere à un ponton de service. Bien que cela a permis d’économiser des milliers de dollars, il s’agissait d’un défi logistique. « Nous avons dû équilibrer la grue, et calculer parfaitement la dépose et repose des moteurs en raison de l'amplitude des marées de 4 m (13 pi)

Les moteurs marins JRohn Deere en cours d’installation dans le bateau Five O'clock Somewhere sur un ponton d'entretien

L’équipe de M. Belcher a installé des commandes électroniques sur le volant et sur les commandes de la passerelle haute et de l'amarrage, tout en concevant un système d'échappement en acier inoxydable pour assurer une aération et des pressions arrières adéquates. Ils ont conçu de nouvelles assises de moteur et des supports de transmission personnalisés pour supporter le moteur et les ensembles de boîte de vitesses ZF 305-3A. Avec la sortie des moteurs et générateur anciens, l’équipe a également renouvelé les crépines d'eau de mer et les filtres à carburant principaux, en plus de remplacer les réservoirs d’eau. Pour des performances optimales, ils ont jumelé les nouveaux moteurs marins aux transmissions avec un rapport de 2,250 pour 1 et personnalisé les refroidisseurs d’huile de transmission pour aider les moteurs à fonctionner en douceur dans les eaux chaudes du North Queensland.

« Un moteur qui fonctionnera bien pour les années à venir »

Selon M. Belcher, les moteurs de 9,0 L sont intelligents, puissants et faciles d’entretien. « Les têtes de cylindre à quatre soupapes, le turbocompresseur avec postrefroidisseur de l'air à l'eau de mer et les échangeurs de chaleur à haute capacité aident les moteurs à fournir leur courbe de puissance », explique-t-il. « Les moteurs sont également dotés de collecteurs d’échappement refroidis à l’eau, éliminant le besoin de raccords externes qui peuvent fuir ou se briser, ainsi que d’huile et de filtres faciles à remplacer. Couplez cela avec un contrôleur du moteur (ECU) qui fournit des diagnostics avancés de code de défaillance et, en fournissant aux employés les des directives d’entretien, leur moteur fonctionnera sans problèmes pour les années à venir. »

La remotorisation offre également une bonne efficience énergétique. « Lors de tests complets avec des réservoirs d’eau et de carburant pleins, le Five O'clock Somewhere a réussi un temps de 27,5 litres (7,26 gallons américains) par heure/par consommation de carburant moteur pour 10 nœuds à 1 500 tr/min. Bien que les moteurs peuvent consommer jusqu’à 115 litres (30,4 gallons américains) par heure à 2 500 tr/min, lorsqu'ils fonctionnent toute la journée, ils ont facilement consommé environ 110 litres (29 gallons américains) par heure à 23 nœuds et contre un petit courant de marée à 2 500 tr/min », explique Belcher.

« N’importe quel bateau sans bons moteurs n'est en réalité qu'un sceau »

L'heureux propriétaire, Michael Day, est enthousiaste à l’idée de remotoriser. « Je suis extrêmement heureux du résultat. Les moteurs sont le cœur de n'importe quel bateau. Le travail de remise en état a montré que n’importe quel bateau sans bon moteur n’est qu'un sceau. »

Avec les nouveaux moteurs marins installés, M. Day et sa famille passeront les fins de semaine à bord du Five O'clock Somwhere vers la Grande Barrière de corail, une ballade de deux heures ou plus le long de la côte. Et des voyages plus longs, de quatre à cinq semaines, sont prévus, car la retraite apporte plus de temps libre pour profiter des joies de la navigation sur les superbes étendues d'eau qui entourent l’Australie.

La distribution de puissance est si souple; c’est un peu comme un bateau complètement neuf.

Brad Belcher
Belcher Diesel Service PTY Ltd.

Find Related Stories and News: