FAQ – Groupe moteurs JDPS

Questions générales au sujet du groupe moteurs JDPS

QUI PUIS-JE CONTACTER POUR OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS SUR UN PRODUIT?

Pour obtenir des renseignements sur les moteurs et les transmissions, remplissez le formulaire Communiquer avec nous, et nous vous ferons parvenir les renseignements demandés. Vous pouvez aussi composer le 1 800 533-6446 pour nous demander des renseignements sur les produits. N’hésitez pas à communiquer avec le distributeur de Groupe moteurs JDPS le plus près de chez vous si vous avez besoin d’aide supplémentaire.

QUI PUIS-JE CONTACTER POUR LES QUESTIONS RELATIVES AUX PRIX?

Nous vous recommandons de communiquer avec le distributeur Groupe moteurs JDPS le plus près de chez vous si vous avez besoin d’aide supplémentaire. Pour trouver le distributeur le plus près de chez vous, veuillez consulter notre localisateur de concessionnaire.

QUI PUIS-JE CONTACTER POUR OBTENIR DE L’ASSISTANCE TECHNIQUE?

Pour toute question technique concernant les ventes et l’installation de moteurs ou d’éléments de transmission, veuillez communiquer avec votre distributeur de Groupe moteurs JDPS local. Pour toute question technique concernant le service ou la réparation, communiquez avec votre concessionnaire John Deere local.

COMMENT PUIS-JE OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES (LIVRETS D’ENTRETIEN, CATALOGUES DE PIÈCES, MANUELS TECHNIQUES, MANUELS DE RÉPARATION)?

Pour commander des manuels techniques et des catalogues de pièces, communiquez avec la Librairie d’informations techniques en composant le 1 800 522-7448. Assurez-vous d’avoir en main le numéro de série de votre moteur avant d’appeler. Les heures d’ouverture sont du lundi au vendredi, de 7 h à 19 h heure normale du Centre. Vous pouvez également commander ces documents auprès du concessionnaire John Deere de votre région, ou en ligne au Techpubs.Deere.com.

J’AI UNE QUESTION AU SUJET DE MON ÉQUIPEMENT DE PELOUSE ET JARDIN JOHN DEERE.

Trouvez les réponses aux questions fréquemment posées au Centre d’information sur l’entretien des pelouses et terrains. Ou composez le numéro sans frais 1 800 537-8233 du Service à la clientèle des consommateurs.

JE SUIS ÉTUDIANT. COMMENT PUIS-JE COMMUNIQUER AVEC VOUS AFIN D’OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS POUR UNE RECHERCHE?

Consultez la section À propos de John Deere sur notre site Web.

COMMENT PUIS-JE DEVENIR UN FOURNISSEUR JOHN DEERE?

Consultez la section Faire affaire avec nous de notre site Web.

QUI DOIS-JE CONTACTER POUR LES DONS?

Les demandes de dons (équipement, financement, matériel) sont traitées une à une. Veuillez discuter des détails particuliers de votre demande avec Cheryl Salley du service des contributions de l’entreprise : par téléphone au 309 748-7961 ou par courriel à SalleyCherylA@JohnDeere.com.

Biodiesel

QU’EST-CE QUE LE BIODIESEL?

Le biodiesel est un carburant renouvelable et oxygéné, fait de ressources agricoles telles que le soja ou le colza. Il ne contient pas de pétrole, mais il peut être mélangé à un carburant à base de pétrole dans n’importe quelle proportion pour créer un mélange de biodiesel. Le biodiesel est le carburant de rechange à l’état pur, avant qu’il soit mélangé avec un carburant diesel. Les mélanges de biodiesel sont appelés « BXX », où « XX », ce qui correspond au pourcentage de biodiesel dans le mélange. Par exemple, le carburant B20 est un mélange de 20 pour cent de biodiesel et de 80 pour cent de carburant traditionnel. B100 est un biodiesel pur. En Europe, le biodiesel est généralement produit à partir d’huile de colza. Aux États-Unis, il est produit à base d’huile de soja. Il peut également être fait à partir d’autres sources nouvelles ou recyclées de protéagineux, de graisses animales ou d’autres types de graisses.

QUELLE EST LA POSITION DE JOHN DEERE SUR L’UTILISATION DU BIODIESEL DANS SES MOTEURS?

Les mélanges de biodiesel peuvent être employés avec tous les moteurs John Deere. Bien que des mélanges B5 soient préférables, des concentrations de biodiesel allant jusqu’à 20 pour cent (B20) peuvent être employées à condition que le biodiesel utilisé dans le mélange de carburant réponde aux normes établies par l’American Society of Testing Materials (ASTM) D6751 ou à la norme européenne (EN) 14214.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LA NORME ASTM D6751 ET LA NORME EN 14214?

ASTM International est un organisme de normalisation dont les membres sont des experts techniques provenant de différentes sphères (industriels, utilisateurs, consommateurs, gouvernements et universités). Les normes ASTM sont couramment reconnues aux États-Unis et au Canada. La norme ASTM D6751 désigne les spécifications que le B100 doit respecter avant d’être mélangé au carburant à base de pétrole, qui est habituellement mélangé au B20.

La spécification EN 14214 de l’Union européenne est semblable à la norme ASTM D6751, mais certains de ses éléments sont plus stricts. De plus, la norme EN 14214 a été élaborée pour le B100, et la norme ASTM D6751, pour le B20.

QUELS MOTEURS JOHN DEERE PEUVENT FONCTIONNER AVEC DU BIODIESEL?

Les moteurs John Deere sans filtre d’échappement peuvent fonctionner avec des mélanges de biodiesel autour de B20 (soit jusqu’à 100 pour cent de biodiesel); cependant, ils ne doivent utiliser des niveaux supérieurs à B20 QUE si le biodiesel est autorisé par la loi et qu’il répond aux spécifications de la norme EN 14214. Les moteurs utilisant des mélanges de biodiesel supérieurs à B20 peuvent ne pas être conformes à la norme et peuvent ne pas être autorisés par toutes les normes applicables en matière d’émissions. Pour ces moteurs, il est nécessaire d’utiliser des conditionneurs de carburant approuvés par John Deere, contenant des additifs détergents et des additifs dispersants pour les mélanges de biodiesel supérieurs ou égaux à B20, et de tels conditionneurs sont recommandés pour les mélanges inférieurs.

Les moteurs John Deere dotés de filtres d’échappement ne devraient pas fonctionner avec des mélanges de biodiesel supérieurs à B20. Les mélanges dont la concentration est supérieure B20 peuvent endommager le système de contrôle des émissions du moteur. Les risques particuliers comprennent notamment, sans s’y limiter, la régénération fréquente, l’accumulation de suie et des intervalles de nettoyage des cendres accrus. Pour ces moteurs, il est nécessaire d’utiliser des conditionneurs de carburant approuvés par John Deere, contenant des additifs détergents et des additifs dispersants, lorsque vous utilisez des mélanges de biodiesel B20, et de tels conditionneurs sont recommandés pour les mélanges inférieurs.

QUELS SONT LES AVANTAGES DU BIODIESEL?

En plus des avantages qu’il offre sur les plans de la protection de l’environnement et de la sécurité énergétique, le biodiesel de qualité se caractérise par un pouvoir lubrifiant supérieur, une faible émission de soufre et des odeurs moins fortes. La teneur en cétane du biodiesel est élevée, ce qui permet un allumage plus rapide. Ce type de carburant produit également moins de fumée visible, en plus de réduire les particules, les hydrocarbures, le monoxyde de carbone et les émissions de dioxyde de carbone produits au cours du cycle de vie du moteur.

Avec un bilan énergétique de 3,2 pour 1, le biodiesel offre un rapport supérieur à la plupart des carburants de rechange. En effet, un litre de biodiesel fournit aux utilisateurs 3,2 fois l’énergie nécessaire à sa production.

POURQUOI L’UTILISATION DES BIOCARBURANTS EST-ELLE ENCOURAGÉE CHEZ JOHN DEERE?

John Deere soutient l’utilisation du biodiesel, car elle reconnaît l’importance des biocarburants pour ses clients et l’environnement. L’utilisation de biocarburants dans les moteurs diesel John Deere se révèle logique d’un point de vue économique à long terme ainsi qu’en matière d’environnement, de sécurité énergétique et de développement rural.

EST-CE QU’IL Y A UNE DÉMARCHE SPÉCIALE POUR L’ÉQUIPEMENT UTILISANT LE BIODIESEL?

Le fait de suivre des pratiques exemplaires est particulièrement important lorsque l’on utilise du biodiesel. L’équipement fonctionnant avec du biodiesel doit être entretenu conformément aux procédures suivantes :

  • Videz et nettoyez le réservoir de stockage de carburant avant et après l’utilisation de biodiesel.
  • Installez les bouchons et les couvercles de réservoir correctement pour empêcher la pénétration de l’eau.
  • Si vous utilisez du B20 ou des mélanges supérieurs, nettoyez immédiatement les éclaboussures sur les surfaces peintes.
  • Remplacez le filtre à carburant plus souvent au départ.
  • Vérifiez le niveau d’huile dans le carter du moteur chaque jour avant de démarrer l’équipement.
  • Passez au carburant diesel ordinaire pour les générateurs de secours, pour les utilisations occasionnelles ou saisonnières, et pour les véhicules qui sont remisés ou inutilisés pour de longues périodes.
  • Il est nécessaire d’utiliser des conditionneurs de carburant approuvés par John Deere contenant des additifs détergents et des additifs dispersants lorsque vous utilisez des mélanges de biodiesel supérieurs ou égaux à B20, et de tels conditionneurs sont recommandés pour les mélanges inférieurs.

DOIS-JE MODIFIER DES INTERVALLES D’ENTRETIEN LORSQUE JE PASSE DU PÉTRODIESEL AU BIODIESEL?

Puisque le biodiesel agit comme un solvant et est susceptible de « nettoyer » le réservoir et les canalisations de carburant, de nouveaux filtres à carburant doivent être installés lorsque le biodiesel est introduit dans un moteur plus ancien ou ayant déjà servi. La durée d’utilisation du filtre à carburant sera réduite de moitié pour les deux premiers cycles de remplacement.

Lorsque le biodiesel est employé, le niveau d’huile du moteur doit être vérifié quotidiennement. Si l’huile contient du carburant, changez l’huile plus fréquemment.

Lorsque des mélanges de biodiesel supérieurs à B20 sont employés, les intervalles de vidange d’huile doivent être réduits de moitié. En aucun cas la quantité de carburant dilué dans l’huile ne peut excéder 5 %. OILSCAN™ peut être employé pour vérifier les niveaux de dilution du carburant.

Reportez-vous aux informations sur les intervalles d’entretien relatif à l’huile à moteur diesel et aux filtres pour plus de détails concernant le biodiesel et les intervalles de changement d’huile.

Y A-T-IL DES LIGNES DIRECTRICES POUR L’ENTREPOSAGE DU BIODIESEL?

Les mélanges de biodiesel jusqu’à B20 doivent être utilisés dans les 90 jours suivant la date de fabrication du biodiesel. Les mélanges de biodiesel de B21 à B100 doivent être utilisés dans les 45 jours suivant la date de fabrication du biodiesel.

Le respect de ces délais sert à assurer la stabilité du carburant, car le biodiesel est naturellement biodégradable. En plus d’utiliser rapidement le produit, il est important de conserver les réservoirs de stockage à l’abri de la lumière solaire directe, du gel et des autres extrêmes de température. Les réservoirs doivent également être le plus pleins possible afin de réduire la condensation, puisque l’eau accélère la prolifération des microbes. Pour un meilleur entreposage et une durée d’utilisation prolongée des carburants, John Deere recommande l’utilisation d’un stabilisateur de carburant. Consultez votre concessionnaire John Deere pour connaître les stabilisateurs de biodiesel approuvés. Pour être efficace, le stabilisateur doit être ajouté lorsque le carburant est frais (le plus près possible du moment de sa production).

Demandez un certificat d’analyse à votre distributeur de carburant afin de vous assurer que le carburant est conforme aux spécifications ci-dessus.

Il est recommandé de tester le carburant afin de s’assurer qu’il continue de respecter les spécifications.

QUEL EFFET L’UTILISATION DU BIODIESEL A-T-ELLE SUR LA GARANTIE DU MOTEUR?

La garantie John Deere couvre uniquement les défauts de matériaux et de main-d’œuvre des produits fabriqués et vendus par John Deere. Les pannes causées par un carburant de mauvaise qualité d’un type quelconque ne sont pas couvertes par notre garantie.

IMPORTANT : Les huiles végétales brutes NE peuvent PAS être utilisées comme carburant pour les moteurs John Deere. Leur utilisation peut entraîner la panne du moteur.

L’UTILISATION DU BIODIESEL PRÉSENTE-T-ELLE DES INCONVÉNIENTS?

Les risques d’avoir des problèmes de moteur augmentent lorsque le niveau de mélange biodiesel augmente.

Vous devez tenir compte des points suivants lorsque vous utilisez des mélanges biodiesel jusqu’à B20 :

  • Diminution de puissance de 2 pour cent et diminution de l’économie de carburant de 3 pour cent lorsque vous employez le biodiesel B20
  • Dégradation du débit par temps froid
  • Problèmes de stabilité et de stockage (absorption de l’humidité, oxydation, croissance microbienne)
  • Colmatage et obstruction possible du filtre (un problème qui survient généralement au moment du premier passage au biodiesel avec des moteurs d’occasion)
  • Risque de fuite de carburant par les joints et les tuyaux
  • Réduction possible de la durée d’utilisation des éléments du moteur

En plus des facteurs indiqués ci-dessus, vous devez prendre en considération ce qui suit lorsque vous utilisez des mélanges de biodiesel ayant une concentration supérieure à B20 :

  • Attendez-vous à une diminution de la puissance de 12 pour cent et à une diminution de l’économie de carburant de 18 pour cent lorsque vous employez le biodiesel B100.
  • Le calaminage et le blocage des buses d’injecteurs engendrant des pertes de puissance et des ratés de moteur peuvent se produire si vous n’utilisez pas des conditionneurs de carburant approuvés par John Deere contenant des additifs détergents et des additifs dispersants.
  • Dilution du carter de moteur dans l’huile possible, ce qui nécessite des changements d’huile plus fréquents.
  • Risque de corrosion de l’équipement d’injection de carburant.
  • Possibilité de laquage ou de grippage des éléments internes.
  • Formation possible de boue et de sédiments.
  • Possible oxydation thermique du carburant à température élevée.
  • Dégradation possible du matériel des joints d’étanchéité et des joints en élastomère (principalement dans le cas des plus anciens moteurs).
  • Problèmes possibles de compatibilité avec d’autres matériaux (dont le cuivre, le plomb, le zinc, l’étain, le laiton et le bronze) utilisés dans les systèmes d’alimentation en carburant et l’équipement de manutention du carburant.
  • Réduction possible de l’efficacité du séparateur d’eau.
  • Niveaux d’acide potentiellement élevés dans le circuit d’alimentation.
  • Risque de dommages à la peinture si elle est exposée au biodiesel.

QUEL EFFET L’UTILISATION DU BIODIESEL A-T-ELLE SUR LA CERTIFICATION DU TAUX D’ÉMISSIONS?

Les moteurs John Deere sont certifiés conformes aux normes en matière d’émissions lorsqu’ils sont utilisés avec les carburants reconnus par l’EPA et l’Union européenne.

Les moteurs utilisant des mélanges de biodiesel supérieurs à B20 peuvent ne pas être conformes à toutes les normes applicables en matière d’émissions. Il incombe au client d’utiliser le carburant nécessaire au respect de ces normes et recommandé par le fabricant du moteur. En outre, il revient également au client d’obtenir toute exemption locale, régionale ou nationale nécessaire à l’utilisation de biodiesel avec tout moteur John Deere certifié conforme aux normes en matière d’émissions.

EST-CE QU’IL Y A QUOI QUE CE SOIT À SURVEILLER LORS DE L’ACHAT DE BIODIESEL?

Les utilisateurs de biocarburant aux États-Unis sont fortement encouragés à se procurer des mélanges de biocarburants auprès d’un commerçant accrédité BQ-9000 approvisionné par un producteur accrédité BQ-9000 (l’accréditation est accordée par le National Biodiesel Board). Vous pouvez trouver la liste des commerçants et des producteurs accrédités au www.bq-9000.org..

OÙ PUIS-JE ME PROCURER LES CONDITIONNEURS DE CARBURANT BIODIESEL APPROUVÉS PAR JOHN DEERE?

Consultez votre concessionnaire John Deere pour obtenir des conditionneurs de carburant approuvés et améliorer ainsi l’entreposage et la performance des carburants biodiesel.

OÙ PUIS-JE OBTENIR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS SUR L’UTILISATION DU CARBURANT BIODIESEL DANS LES MOTEURS JOHN DEERE?

Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur la position de John Deere sur le biodiesel ici.

EST-IL POSSIBLE D’UTILISER DES HUILES VÉGÉTALES BRUTES COMME CARBURANT DANS LES MOTEURS JOHN DEERE?

Récemment, nous avons remarqué un intérêt accru dans l’industrie pour l’utilisation des huiles végétales brutes comme carburant pour moteur diesel. John Deere continue d’étudier de nombreux carburants renouvelables.

Jusqu’à preuve du contraire, les huiles végétales brutes ne peuvent pas être utilisées (quelle qu’en soit la concentration) comme carburant pour les moteurs John Deere. L’utilisation de ce type de carburant est susceptible d’entraîner une panne de moteur. En outre, les moteurs utilisant ce type de carburant peuvent ne pas être conformes à toutes les normes applicables en matière d’émissions. Il incombe au client d’utiliser le carburant nécessaire au respect de ces normes et recommandé par le fabricant du moteur. En outre, il revient également au client d’obtenir toute exemption locale, régionale ou nationale nécessaire à l’utilisation de carburants avec tout moteur John Deere certifié conforme aux normes en matière d’émissions.

Émissions

QUELLE EST L’ANNÉE DE FABRICATION DE MON MOTEUR?

Vous pouvez désormais trouver la date de fabrication de votre moteur sous Recherche de renseignements sur les moteurs dans la section Services et soutien. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez remplir le formulaireCommuniquer avec nous en indiquant le numéro de série de votre moteur et nous pourrons vous fournir l’année de fabrication.

OÙ PUIS-JE TROUVER LES CERTIFICATS SUR LES ÉMISSIONS POUR MOTEURS?

Les certificats sur les émissions se trouvent grâce à l’outil Recherche de renseignements sur les moteurs de la section Services et soutien de notre site Web. Pour y accéder, vous aurez besoin d’un nom d’utilisateur valide et d’un mot de passe. Pour obtenir un nom d’utilisateur, cliquez ici.

QUELLE EST LA PUISSANCE NOMINALE DE MON MOTEUR?

Veuillez remplir le formulaire Communiquer avec nous et nous vous indiquerons la puissance nominale de votre moteur.

OÙ PUIS-JE TROUVER LES CERTIFICATS POUR LE MOTEUR NON-CERTIFIÉ QUE JE POSSÈDE?

Nous ne possédons pas les certificats sur les émissions des moteurs sans système d’émissions certifié. Toutefois, nous avons les classements de puissance et les données d’émissions des moteurs OEM. Si vous êtes propriétaire d’un moteur non certifié et que vous ne connaissez pas l’année de fabrication du moteur, veuillez remplir le formulaire Communiquer avec nous en indiquant le numéro de série et nous pourrons vous fournir les renseignements demandés.

Catégorie 4

QU’EST-CE QUE LE SYSTÈME DE CONTRÔLE DES ÉMISSIONS INTÉGRÉ DE JOHN DEERE?

Pour se conformer aux règlements en matière d’émissions de plus en plus restrictifs, John Deere a appliqué une approche en « blocs fonctionnels » consistant à adopter de manière systématique des technologies pour satisfaire à chaque catégorie réglementaire. Selon le niveau de puissance et la plateforme de moteur, le système de contrôle des émissions intégré de John Deere comporte différentes combinaisons d’éléments de post-traitement des gaz d’échappement et de réduction des émissions. John Deere continuera d’adapter les paramètres de son système intégré de contrôle des émissions à toute une gamme d’utilisations hors route possibles. Ces configurations personnalisées fourniront une solution optimisée conforme aux réglementations en matière d’émissions sans compromettre la puissance, les performances, l’efficacité des fluides, la fiabilité, la durabilité, ni le coût d’exploitation.

POURQUOI INSTAURER LA RÉDUCTION CATALYTIQUE SÉLECTIVE (SCR) POUR LA CATÉGORIE FINALE 4 ET LA PHASE IV?

Jusqu’à ce qu’il soit tenu de respecter les niveaux d’émissions de NOx plus restrictifs exigés aux termes de la catégorie finale 4 et de la phase IV, John Deere a été en mesure d’atteindre les niveaux de NOx exigés au moyen de sa technologie de recirculation des gaz d’échappement refroidis et d’un seul fluide, le diesel. Pour obtenir la réduction supplémentaire de 80 % des niveaux d’émissions de NOx exigée aux termes de la catégorie finale 4 et de la phase IV, John Deere continuera de faire appel à sa technologie éprouvée de recirculation des gaz d’échappement refroidis, mais combinera celle-ci à la technologie de réduction catalytique sélective.

JOHN DEERE ABANDONNE-T-IL SA TECHNOLOGIE DE RECIRCULATION DES GAZ D’ÉCHAPPEMENT REFROIDIS CONÇUE POUR LA CATÉGORIE INTÉRIMAIRE 4 ET LA PHASE III B?

John Deere continuera d’utiliser la technologie de recirculation des gaz d’échappement refroidis éprouvée sur le terrain conçue pour la catégorie 3/phase III A et la catégorie intérimaire 4/phase III B. Dans le cas de la catégorie finale 4/phase IV, l’optimisation des éléments du système de contrôle des émissions intégré permet de diminuer le débit du système de recirculation des gaz d’échappement refroidis et, par conséquent, de réduire la quantité de chaleur rejetée vers le liquide de refroidissement du moteur. Grâce au débit moindre de la recirculation des gaz d’échappement refroidis, un fabricant d’équipement d’origine peut utiliser des éléments plus petits et plus économiques pour le système de refroidissement et améliorer encore l’économie de carburant.

EN QUOI LA SOLUTION DE RÉDUCTION CATALYTIQUE SÉLECTIVE DE JOHN DEERE EST-ELLE DIFFÉRENTE DES SOLUTIONS DES AUTRES FABRICANTS DE MOTEURS?

John Deere combinera ses technologies éprouvées de recirculation des gaz d’échappement refroidis et de réduction catalytique sélective pour répondre aux règlements plus restrictifs en matière d’émissions de NOx prévus aux termes de la catégorie finale 4/phase IV. La solution de John Deere est différente, car elle combine deux technologies grâce auxquelles les moteurs de John Deere consommeront moins de fluide d’échappement diesel que ceux utilisant d’autres technologies de réduction catalytique sélective. En raison de la consommation moindre de fluide d’échappement diesel, les réservoirs de fluide d’échappement diesel peuvent être plus petits, l’incidence sur les applications de l’équipement est réduite au minimum, l’intervalle d’entretien des filtres de fluide d’échappement diesel peut être prolongé et le conducteur a besoin d’intervenir moins souvent.

POURQUOI JOHN DEERE PRÉVOIT-IL UTILISER UN FILTRE D’ÉCHAPPEMENT (CATALYSEUR D’OXYDATION DIESEL/FILTRE À PARTICULES POUR DIESEL) POUR LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV, CONTRAIREMENT À CERTAINS CONCURRENTS?

Certains fabricants ont décidé d’étalonner leurs moteurs pour qu’ils émettent moins de particules, ce qui réduit ou élimine la nécessité de traiter les particules émises en aval du moteur. Cette approche augmente les températures de combustion et les émissions de NOx du moteur, ce qui nécessite plus de fluide d’échappement diesel pour traiter la plus grande quantité d’émissions de NOx en aval du moteur.

John Deere a décidé d’utiliser un système de recirculation des gaz d’échappement refroidis et d’étalonner ses moteurs de manière à réduire à la fois leurs températures de combustion et leurs émissions de NOx. Cet étalonnage a pour effet d’augmenter la quantité de particules émises par le moteur, qui est ensuite réduite en aval du moteur à l’aide d’un filtre d’échappement composé d’un catalyseur d’oxydation diesel (DOC) et d’un filtre à particules pour diesel (DPF).

Les éléments optimisés de notre système de contrôle des émissions intégré réduisent les particules et les émissions restantes en aval du moteur. Cette optimisation des éléments de notre système de contrôle des émissions intégré permet au moteur d’être plus performant et d’avoir une consommation de fluide de classe mondiale, tout en respectant les niveaux d’émission les plus restrictifs exigés dans toutes les régions du monde... aujourd’hui, demain et à l’avenir.

L’INTERVALLE DE RÉGÉNÉRATION DU FILTRE D’ÉCHAPPEMENT DEMEURERA-T-IL LE MÊME POUR LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV?

John Deere prévoit que l’intervalle entre les régénérations du filtre d’échappement sera plus long avec les technologies conformes à la catégorie finale 4/phase IV. Dans l’ensemble, la technologie de réduction catalytique sélective et les systèmes de débit de carburant plus efficaces pour les moteurs conformes à la catégorie finale 4 et à la phase IV réduiront les quantités de particules émises par le moteur et, par conséquent, augmenteront le délai entre les régénérations du filtre d’échappement.

QUELLE SERA L’INCIDENCE DE LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV SUR LA PERFORMANCE DES MOTEURS?

La performance des moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV sera égale ou supérieure à celle des moteurs conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B. Les moteurs John Deere continueront d’offrir des niveaux de densité de puissance et de couple identiques ou supérieurs avec une réponse transitoire égale ou supérieure à celles des moteurs conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B.

QUELLE SERA L’INCIDENCE DES TECHNOLOGIES CONFORMES À LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV SUR LA DURABILITÉ DU MOTEUR?

La catégorie finale 4/phase IV n’entraînera pas de changement majeur aux plateformes de moteur de base. Par conséquent, notre durabilité éprouvée sera maintenue lors du passage de la catégorie intérimaire 4/phase II B à la catégorie finale 4/phase IV. Les nouveaux composants de post-traitement des gaz d’échappement associés à la réduction catalytique sélective et aux moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV sont conçus pour répondre aux besoins particuliers de l’équipement hors route et pour assurer la même durabilité que nos filtres d’échappement et moteurs conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B qui ont fait leurs preuves.

QU’EST-CE QUE LA RÉGÉNÉRATION?

Le filtre d’échappement est intégré à la conception du moteur comme solution simple et fiable pour réduire l’émission de particules. Un seul contrôleur de moteur gère le moteur et le filtre d’échappement par l’intermédiaire d’un système de gestion des températures d’échappement pour régénérer (nettoyer) le filtre d’échappement.

Si la régénération passive ne peut se produire en raison de la faible température, de la charge ou de la vitesse, les particules sont alors éliminées par régénération active – un processus de nettoyage automatique. Dans la plupart des cas, le processus de régénération n’a aucune incidence sur le fonctionnement de la machine et ne nécessite pas l’intervention du conducteur. Autre avantage, le filtre d’échappement remplace également le silencieux dans la plupart des applications.

Régénération passive

Les moteurs et les éléments des filtres d’échappement John Deere sont conçus pour assurer un fonctionnement continu par régénération passive, qui est un processus de nettoyage naturel utilisant la température de l’échappement du moteur pour oxyder les particules emprisonnées dans le filtre d’échappement. Le processus se produit pendant les conditions normales de fonctionnement du moteur, ce qui constitue le moyen de nettoyage le plus économe en carburant.

Régénération active

Si les conditions (température, charge, vitesse) de la régénération passive ne peuvent être atteintes, alors les particules doivent être éliminées au moyen d’une régénération active, un processus de nettoyage automatique. Pour ce faire, il faut injecter une faible quantité de carburant dans le flux d’échappement pendant une courte période et augmenter les températures d’échappement pour nettoyer le filtre. Il importe de ne pas oublier que le nettoyage par régénération active ne se produit que lorsque la régénération passive n’est pas possible en raison de la température, de la charge ou de la vitesse. Il s’agit d’un système de secours.

Régénération stationnaire/stationnée

La régénération stationnaire ou avec la machine stationnée peut être nécessaire si le conducteur outrepasse la régénération active, ou encore dans les rares cas où le moteur n’atteint pas les températures de fonctionnement normales parce que la charge est trop légère, la vitesse trop basse ou les conditions ambiantes trop froides sur une longue période.

COMMENT FONCTIONNE LE SYSTÈME DE GESTION DES TEMPÉRATURES D’ÉCHAPPEMENT?

S’il est impossible d’atteindre les conditions (température ambiante, vitesse et charge) nécessaires à la régénération passive, le système de gestion des températures d’échappement est un mode de fonctionnement automatisé du moteur qui sert à accroître la température d’entrée du catalyseur d’oxydation diesel pour lancer et maintenir une régénération active. Pour accroître la température d’entrée du catalyseur d’oxydation diesel, le système de gestion des températures d’échappement peut réduire la quantité d’air extérieur qui entre dans le moteur par le papillon des gaz, inclure une post-injection ultérieure (après l’injection principale), retarder le calage de la distribution et de l’allumage du moteur pour l’injection principale, ou varier la position des aubes du turbocompresseur à géométrie variable et augmenter la vitesse de grand ralenti. Une fois que la température d’entrée nécessaire du catalyseur d’oxydation diesel est atteinte, une petite quantité de carburant est injectée dans le flux d’échappement. Ce processus produit la chaleur nécessaire pour oxyder les particules emprisonnées dans le filtre à particules pour diesel lorsqu’il est impossible d’atteindre les conditions nécessaires à la régénération passive. Autre avantage, le système de gestion des températures d’échappement offre une période contrôlée de réchauffement et de refroidissement, ce qui augmente la durabilité du filtre d’échappement.

Rendement

LA TEMPÉRATURE DE COMBUSTION INTERNE D’UN MOTEUR DIESEL ÉQUIPÉ D’UN SYSTÈME DE RECIRCULATION DES GAZ D’ÉCHAPPEMENT REFROIDIS EST-ELLE PLUS ÉLEVÉE QUE CELLE D’UN MOTEUR DOTÉ DE LA RÉDUCTION CATALYTIQUE SÉLECTIVE?

Comme son nom l’indique, la technologie de recirculation des gaz d’échappement refroidis de John Deere refroidit et mélange des volumes mesurés de gaz d’échappement avec de l’air neuf entrant pour abaisser la température de combustion de crête du moteur, ce qui réduit les émissions d’oxydes d’azote (NOx) du moteur. Les particules et les émissions de NOx restantes sont réduites à des niveaux acceptables en aval du moteur respectivement à l’aide d’un filtre d’échappement et d’un catalyseur de réduction catalytique sélective. Le filtre d’échappement emprisonne et oxyde les particules, pendant que de faibles quantités de fluide d’échappement diesel sont injectées dans le flux d’échappement avant que le catalyseur de réduction catalytique sélective réduise les émissions de NOx à un niveau acceptable.

À l’inverse, les moteurs équipés uniquement de la technologie de réduction catalytique sélective sont étalonnés à des températures de combustion plus élevées pour réduire les particules à des niveaux d’émissions acceptables à l’intérieur du moteur. Ainsi, les éléments internes du moteur sont exposés à une chaleur accrue, et les émissions de NOx du moteur augmentent. Pour réduire ces niveaux plus élevés de NOx en aval du moteur, de plus grandes quantités de fluide d’échappement diesel sont injectées dans le flux d’échappement et combinées aux gaz d’échappement dans le catalyseur de réduction catalytique sélective pour réduire les émissions de NOx à un niveau acceptable. La température de combustion interne des moteurs John Deere équipés d’un système de recirculation des gaz d’échappement refroidis est en réalité inférieure à celle des moteurs dotés uniquement d’un système de réduction catalytique sélective. Il est vrai que les moteurs dotés d’un système de RGE refroidis en demandent plus au système de refroidissement, car ils produisent davantage de chaleur. Cependant, John Deere utilise de nouveaux systèmes de refroidissement et des ventilateurs à vitesse variable permettant de répondre à ces besoins de la façon la plus efficiente possible. En raison de l’ajout de la réduction catalytique sélective pour la catégorie finale 4/phase IV, les étalonnages optimisés des moteurs conformes à la catégorie finale 4 de John Deere comprendront un débit de recirculation des gaz d’échappement refroidis moindre que celui des moteurs conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B, ce qui réduira la chaleur rejetée. Le système de contrôle des émissions intégré optimisé qu’utilise John Deere sur les moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV permet également d’obtenir une température de combustion plus faible. Le système de contrôle des émissions intégré, qui comprend un système de recirculation des gaz d’échappement refroidis, un filtre d’échappement et un système de réduction catalytique sélective, permet d’offrir une plus grande densité de puissance, des valeurs de couple maximales plus élevées, une plus grande durabilité des moteurs et une consommation de carburant diesel et de fluide d’échappement diesel plus faible. Au final, vous obtenez une économie de fluide totale de classe mondiale.

COMMENT LE MOTEUR POWERTECH PWL DE 4,5 L RÉDUIT-IL LES PARTICULES AVEC UN SYSTÈME DE CONTRÔLE DES ÉMISSIONS INTÉGRÉ COMPOSÉ D’UN CATALYSEUR D’OXYDATION DIESEL ET D’UN SYSTÈME DE RÉDUCTION CATALYTIQUE SÉLECTIVE, MAIS SANS FILTRE À PARTICULES POUR DIESEL?

Grâce à une solide optimisation de la combustion et au développement de technologies de post-traitement des gaz d’échappement, John Deere est parvenu à atteindre des niveaux d’émissions de particules et de performance pour les moteurs de 56 à 104 kW (75 à 140 HP) qui ont permis d’enlever le filtre à particules pour diesel pour la catégorie finale 4/phase IV.

La conception d’un nouveau système de combustion, les modifications connexes apportées à l’étalonnage des moteurs et l’optimisation du système de contrôle des émissions intégré font en sorte que les niveaux d’émission de particules du moteur PowerTech PWL de 4,5 L sont presque nuls. Les particules restantes sont oxydées passivement dans le catalyseur d’oxydation diesel, sans régénération.

Avec la technologie de contrôle d’émissions sans filtre à particules pour diesel conforme à la catégorie finale 4/phase IV, le moteur PowerTech PWL de 4,5 L répond aux attentes de performance des clients, améliore le bloc d’alimentation et réduit les coûts.

Économie de fluide/fluide d’échappement diesel

QUELLE EST L’ÉCONOMIE DE FLUIDE PRÉVUE POUR LES MOTEURS JOHN DEERE CONFORMES À LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV?

On prévoit que l’économie de fluide totale (carburant diesel et fluide d’échappement diesel) des moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV sera égale ou supérieure à celle de nos moteurs éprouvés conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B équipés d’un système de recirculation des gaz d’échappement refroidis et de filtres d’échappement qui fonctionnement uniquement au diesel. Si l’on considère que nos moteurs conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B ont été mis à l’essai dans de nombreuses applications à l’échelle mondiale et ont établi la référence en matière d’économie de fluide, nous sommes persuadés que nos moteurs John Deere conformes à la catégorie finale 4/phase IV continueront d’offrir une économie de carburant de classe mondiale, tout en fournissant une performance accrue et en améliorant la productivité de vos machines.

QUELLE SERA LA CONSOMMATION DE FLUIDE D’ÉCHAPPEMENT DIESEL DES MOTEURS JOHN DEERE CONFORMES À LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV?

Selon l’application, la consommation de fluide d’échappement diesel représentera de 1 à 3 % de la consommation de carburant diesel.

QUELLES MESURES JOHN DEERE PREND-IL CONTRE LE RISQUE DE GEL DE L’URÉE DANS LES ENVIRONNEMENTS FROIDS?

Le fluide d’échappement diesel est composé de 32,5 % d’urée et de 67,5 % d’eau désionisée, et commencera à geler à -11 °C (12 °F). Dans le moteur, les conduites de fluide d’échappement diesel entre le réservoir de fluide d’échappement diesel et le tube de décomposition, où le fluide d’échappement diesel est injecté dans le flux d’échappement, sont chauffées. Lorsque le moteur est coupé, le fluide d’échappement diesel est aspiré hors de toutes les conduites, et le fluide est déversé dans le réservoir de fluide d’échappement diesel. Ce réservoir de fluide d’échappement diesel est équipé d’un élément chauffant qui se sert du liquide de refroidissement du moteur pour faire fondre le fluide d’échappement diesel lorsque la température est inférieure à -11 °C (12 °F). Le moteur peut tourner immédiatement et tout au long du processus de dégel du fluide d’échappement diesel contenu dans le réservoir.

À QUELLE FRÉQUENCE LES UTILISATEURS DEVRONT-ILS REMPLIR LE RÉSERVOIR DE FLUIDE D’ÉCHAPPEMENT DIESEL?

La consommation de fluide d’échappement diesel dépend de la taille du réservoir de fluide d’échappement diesel, ainsi que de la vitesse et de la charge du moteur. En règle générale, on doit vérifier et remplir le réservoir de fluide d’échappement diesel pendant les vérifications d’entretien normal.

Entretien requis

QUELLES SONT LES EXIGENCES D’ENTRETIEN SUPPLÉMENTAIRES POUR LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV?

Les exigences d’entretien des moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV sont en grande partie identiques à celles des moteurs conformes à la catégorie intérimaire 4/phase III B. L’une des exigences d’entretien supplémentaires des moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV consistera à remplacer un petit filtre de fluide d’échappement diesel, ce qui pourra facilement se faire pendant l’entretien normal du moteur.

L’HUILE OU LE CARBURANT REQUIS VONT-ILS CHANGER POUR LES MOTEURS CONFORMES À LA CATÉGORIE FINALE 4/PHASE IV?

L’huile et le carburant requis seront les mêmes pour les moteurs conformes à la catégorie finale 4/phase IV. Les propriétaires et conducteurs ne doivent utiliser que du carburant diesel à très faible teneur en soufre (DTFTS) ne contenant pas plus de 15 mg de soufre par kilogramme (soit 15 ppm) et des huiles moteur répondant aux exigences de la catégorie de service CJ-4 de l’American Petroleum Institute (API), ou encore des séquences d’huile E9 ou E6 de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Les intervalles de vidange d’huile (250 ou 500 heures) resteront aussi inchangés.