Images d’un tracteur moderne à côté de la première version de charrue en acier John Deere

Notre historique

Depuis sa fondation en 1837, John Deere fournit des produits et des services afin de venir en aide à ceux qui entretiennent des liens avec la terre. Apprenez-en plus sur notre passé, sur les leçons que nous en avons tirées et sur la manière dont nous utilisons ce passé pour nous améliorer chaque jour.

  • 1837

    1837

    À Grand Detour, dans l’Illinois, John Deere, le forgeron, entend les préoccupations des agriculteurs selon lesquelles leurs charrues, conçues pour les sols sablonneux de l’est des États-Unis, n’évacuent pas le sol dense des prairies. En réponse, Deere fabrique un versoir en acier poli à partir d’une lame de scie brisée.

  • 1838

    1838

    John Deere, le forgeron, devient John Deere, le fabricant. Plus tard, il se souvient avoir construit 10 charrues en 1839, 75 en 1841 et 100 en 1842.

  • 1848

    1848

    Après dix ans à Grand Detour, John Deere crée une nouvelle société en nom collectif et déménage à Moline, une ville sur le fleuve Mississippi qui offre des possibilités d’énergie hydraulique et de transport. Son usine à charrues dernier cri double sa production l’année suivante.

  • 1852

    1852

    John Deere rachète les parts de ses associés après un désaccord sur la qualité des produits. Lorsque son partenaire lui a opposé l’argument selon lequel les clients achèteraient n’importe quel produit qu’ils fabriqueraient, Deere a répondu : « Non, je ne suis pas d’accord. Si nous n’améliorons pas nos produits, d’autres le feront à notre place et nous perdrons le marché ».

  • 1858

    1858

    L’entreprise éprouve des difficultés durant une crise financière qui touche l’ensemble du pays. Des manœuvres visant à éviter la faillite ébranlent les accords relatifs à la propriété et à la gestion. John Deere reste président, mais la direction passe aux mains de Charles Deere, alors âgé de 21 ans. Celui-ci dirigera l’entreprise pendant les 49 années suivantes.

  • 1863

    1863

    La société fabrique le cultivateur à siège Hawkeye, premier équipement Deere intégrant un siège. Parmi les innovations, il convient de citer une cheville en bois qui se brise lorsqu’elle touche un objet solide et qui épargne ainsi les pelles. Deere & Company introduira en 1950 un concept similaire sur les charrues avec la sécurité Sure-Trip.

  • 1864

    1864

    John Deere reçoit son premier brevet. Celui-ci concerne les versoirs utilisés dans les charrues en acier moulé. Un autre est attribué peu de temps après et un troisième en 1865.

  • 1868

    1868

    Après 31 ans en tant qu’entreprise en nom collectif ou à propriétaire unique, l’entreprise est constituée en société sous le nom de Deere & Company. Il y a quatre actionnaires initiaux, John et Charles Deere détenant 65 pour cent des actions.

  • 1869

    1869

    Charles Deere et Alvah Mansur établissent la première succursale à Kansas City, dans le Missouri. Elle est un distributeur semi-indépendant et la précurseure de l’organisation actuelle de la société en matière de ventes. En l’espace de 20 ans, le pays compte cinq succursales.

  • 1873

    1873

    John Deere est élu maire de Moline pour un mandat de deux ans. On lui attribue l’amélioration des infrastructures routières, comme les rues, les trottoirs, l’éclairage et les égouts.

  • 1876

    1876

    Deere enregistre la marque de commerce du cerf bondissant auprès du Bureau des brevets des États-Unis. C’est la marque de commerce américaine ayant la plus longue durée d’utilisation continue parmi les entreprises du classement Fortune 500.

  • 1877

    1877

    La société Deere & Mansur Company est créée à Moline pour fabriquer des semoirs à maïs de précision. Organisation séparée de la succursale de Kansas City du même nom, cette entreprise est rattachée à Deere & Company en 1910. Aujourd’hui, les semoirs sont toujours fabriqués sur leur site d’origine chez John Deere Seeding, à Moline, dans l’Illinois.

  • 1878

    1878

    La charrue à siège Gilpin, lancée en 1875, gagne contre 50 autres charrues au cours d’un essai sur le terrain lors de l’Exposition universelle de Paris et remporte ainsi la première place avec un vase de Sèvres d’une valeur de 1 000 francs. L’année suivante, les ventes ont augmenté à 5 198 unités pour atteindre un record de 7 824 unités en 1883.

  • 1881

    1881

    Deere & Company met en service la première centrale d’éclairage électrique dans le comté de Rock Island. Une dynamo, 16 lampes individuelles, un commutateur et 400 carbones, achetés auprès de la société Brush Electric Company de Chicago, sont installés pour un coût total de plus de 3 000 $. C’est la première présence de l’électricité dans la région.

  • 1883

    1883

    Les cinq produits les plus vendus entre 1879 et 1883 sont les charrues à mancherons, les charrues à siège Gilpin, les cultivateurs, les charrues butteuses et les herses. Les ventes de charrues à mancherons (224 062 unités) dépassent les ventes combinées des quatre autres équipements.

  • 1886

    1886

    Le fondateur John Deere meurt à l’âge de 82 ans. Quelques mois auparavant, il déclare à un interlocuteur qu’au cours de sa longue existence, savoir qu’il n’avait jamais volontairement nui à quiconque ni jamais mis sur le marché d’article de mauvaise qualité a été pour lui une source de grand réconfort.

  • 1892

    1892

    John Froehlich teste avec succès le premier tracteur à essence. En 1918, John Deere achète la société qui lui a succédé, la Waterloo Gasoline Engine Company.

  • 1893

    1893

    L’Exposition universelle a lieu à Chicago. Charles Deere est l’un des deux représentants de l’État de l’Illinois. Il commande des statues de cerfs en cuivre, qu’il est toujours possible de voir aujourd’hui à l’extérieur de nombreuses usines John Deere.

  • 1895

    1895

    The Furrow débute sa publication en tant que « journal pour le fermier américain ». La distribution du magazine atteint 4 millions de lecteurs en 1912. Aujourd’hui, il est publié en 14 langues et lu dans 115 pays, ce qui en fait le magazine agricole le plus largement distribué dans le monde.

  • 1907

    1907

    Charles Deere, le président de longue date, décède et c’est son gendre William Butterworth qui lui succède. Durant son mandat de 21 ans, les ventes annuelles sont passées de 4,5 millions de dollars à 61 millions de dollars. Deere est devenu le chef de file des marchés de la récolte et des tracteurs.

  • 1908

    1908

    Pour centraliser l’exportation de l’équipement dans le monde entier, le service des exportations de John Deere rallie New York City. En 1911, Frank Silloway devient directeur et voyage en Amérique du Sud, en Angleterre, en France, en Autriche et en Russie.

  • 1912

    1912

    Après plusieurs années de consolidations et d’acquisitions, Deere & Company compte désormais parmi ses produits des semoirs de précision, des chariots, des semoirs à grains et de l’équipement de fenaison. Les ventes augmentent et passent de 5,2 millions de dollars en 1910 à 30,7 millions de dollars en 1913.

  • 1918

    1918

    John Deere se lance sur le marché du tracteur. Au beau milieu du lancement du tracteur à transmission intégrale, Deere rachète la Waterloo Gasoline Engine Company, fabricant des tracteurs Waterloo Boy. La société vend 5 634 tracteurs Waterloo Boy lors de sa première année.

  • 1920

    1920

    Un marché du tracteur sursaturé et spéculatif engendre une surproduction et une fraude généralisée. Les tests de tracteur du Nebraska sont ainsi lancés afin de mettre en place des normes industrielles concernant les performances. Le test numéro 001 présente un tracteur Waterloo Boy N de John Deere.

  • 1927

    1927

    Deere lance sa première moissonneuse-batteuse, la nº 2 de 35 HP, disponible avec une plateforme de 3,66 m (12 pi) ou de 4,88 m (16 pi). Un an plus tard, Deere ajoute le modèle nº 1, qui comprend une barre de coupe de 2,44 m (8 pi), de 3,05 m (10 pi) ou de 3,66 m (12 pi).

  • 1928

    1928

    William Butterworth est élu président de la Chambre de commerce des États-Unis. Charles Deere Wiman, un pilote militaire démobilisé avec le grade de capitaine après la Première Guerre mondiale, est nommé président. Butterworth conserve son influence avec le poste nouvellement créé de président du conseil d’administration.

  • 1931

    1931

    Afin d’apporter une réponse aux effets de la Grande Dépression, la société endosse 12 millions de dollars en liquidités apportées par les agriculteurs, et prolonge les délais sur les tracteurs et machines de motoculture déjà achetés. À la suite à cela, les ventes ont chuté de 86 % entre 1930 et 1932, mais il en a résulté une fidélité forte de la part des agriculteurs.

  • 1934

    1934

    En dépit de difficultés financières, Deere continue de lancer de nouveaux produits, y compris le tracteur modèle « A ». Le modèle « B », similaire mais plus petit, sort l’année suivante. Ces deux modèles restent en production jusqu’en 1952.

  • 1935

    1935

    Le tracteur modèle « DI », premier tracteur de John Deere construit exclusivement pour un usage industriel, est lancé.

  • 1937

    1937

    Sortant de la Grande Dépression, John Deere célèbre son 100$^e^ anniversaire en obtenant plus de 100 millions de dollars de ventes pour la première fois dans l’histoire de la société.

  • 1938

    1938

    Le concepteur industriel Henry Dreyfuss, qui travaille avec les ingénieurs de Deere, simplifie les tracteurs « A » et « B ». Aux valeurs traditionnelles axées sur l’utilité se joint le souci d’une conception élégante des produits, les deux définissant la marque John Deere.

  • 1942

    1942

    Charles Deere Wiman accepte une nomination à titre de colonel dans l’armée. Burton Peek assure l’intérim comme président de la société. Avant son retour à Deere en 1944, M. Wiman a dirigé brièvement la division de la machinerie et de l’équipement agricoles du War Production Board (le conseil de la production de guerre).

  • 1943

    1943

    Durant la Deuxième Guerre mondiale, Deere fabrique des tracteurs militaires, des munitions, des pièces d’avions, des unités de chargement mobiles et des unités de blanchisserie mobiles. Le bataillon John Deere, qui comporte des employés et des concessionnaires, répare des chars d’assaut en Belgique et en France durant la guerre.

  • 1947

    1947

    Le tracteur modèle « M » est construit à la nouvelle usine Dubuque Works de John Deere. Deux ans plus tard, le modèle « M » est produit avec un train de roulement à chenilles, et il prend le nom de modèle « MC ». Équipé d’une lame frontale, il se transforme en bouteur. Ce produit polyvalent est un précurseur des marchés de construction et foresterie de John Deere.

  • 1950

    1950

    La récolteuse de coton nº 8 devient la première machine autopropulsée à double rang sur le marché. Ses axes barbelés à rotation rapide cueillent, chaque fois, uniquement le coton des capsules mûres lors de deux ou trois cueillettes. 225

  • 1954

    1954

    John Deere combine les tâches de la cueillette et de l’égrenage du maïs pour la première fois. Un cueilleur de maïs à deux rangs est lancé. Fixé à la nouvelle moissonneuse-batteuse de modèle 45, il permet à un fermier de moissonner jusqu’à 20 acres de maïs en une seule opération.

  • 1956

    1956

    Deere construit une usine de montage de petits tracteurs au Mexique et fait l’acquisition de la majorité des parts de Heinrich Lanz, un fabricant allemand de tracteurs et de moissonneuses-batteuses présent également sur le marché espagnol. Aujourd’hui, John Deere fait des affaires dans le monde entier et exerce des activités dans 35 pays.

  • 1957

    1957

    La rotopresse 14T produit des balles bien formées et ficelées. Avec l’éjecteur de balles nº 1, le premier du genre dans l’industrie, les petites balles rectangulaires peuvent être lancées directement dans une remorque, faisant pour la première fois de la fenaison une opération à une seule personne.

  • 1958

    1958

    Deere lance la nouvelle division d’équipement industriel, complétée par des concessions et une gamme complète d’équipements de construction. Le tracteur à chenilles 440 est la première des machines entièrement peintes en jaune de l’entreprise et spécialement construites pour des utilisations industrielles.

  • 1958

    1958

    La John Deere Credit Company, organisme de financement des équipements John Deere, démarre ses activités. La nouvelle société a consolidé les opérations de financement des succursales et des concessionnaires afin de fournir des possibilités de financement plus efficaces et plus compétitives.

  • 1960

    1960

    Quatre modèles de tracteur « de nouvelle génération de puissance » volent la vedette aux journées John Deere à Dallas. La toute nouvelle gamme de tracteurs à quatre et à six cylindres offre davantage de puissance que les modèles à deux cylindres que Deere produisait depuis plus de 40 ans.

  • 1963

    1963

    La division de l’équipement destiné au consommateur, aujourd’hui sous le nom d’activité pour les espaces verts, se lance sur le marché de la consommation avec des tracteurs pour les pelouses et les jardins munis d’accessoires tels que des tondeuses et des souffleuses à neige.

  • 1964

    1964

    Ouverture du centre administratif Deere & Company, aujourd’hui siège social mondial. Conçu par l’architecte finno-américain Eero Saarinen, il remporte plusieurs prix d’architecture.

  • 1965

    1965

    La débusqueuse 440 de John Deere apporte aux opérateurs un nouveau niveau de confort et de sécurité avec un pavillon, des boucliers latéraux et des protections pour les jambes. Elle comporte quatre roues motrices, une direction assistée articulée, une puissance au volant moteur de 42 chevaux, et « 5 tonnes d’ingénierie avancée ».

  • 1966

    1966

    John Deere met sur le marché la première structure de protection pour les tracteurs agricoles. Plus tard, la société partage gratuitement avec l’industrie le brevet concernant cet important dispositif de sécurité.

  • 1967

    1967

    L’ajout d’un cadre articulé permet aux opérateurs de se déplacer dans les pentes, les andains et les fossés, pendant que les roues arrière demeurent sur une base solide.

  • 1971

    1971

    « Nothing Runs Like a Deere » (Deere, c’est tout dire) devient le slogan des motoneiges, un nouveau produit de l’usine Horicon de John Deere. Le slogan durera plus longtemps que la gamme de motoneiges, vendue en 1984.

  • 1972

    1972

    Quatre nouveaux modèles de tracteurs « Génération II » sont lancés. Les nouveaux modèles améliorent grandement la sécurité et le confort des opérateurs avec, en exclusivité, des cabines insonorisées Sound-Gard.

  • 1977

    1977

    L’abatteuse-façonneuse 743 de John Deere allie la vitesse des pneus en caoutchouc à la portée d’une flèche, préparant ainsi la voie aux abatteuses-façonneuses modernes d’aujourd’hui.

  • 1979

    1979

    John Deere lance la première récolteuse de coton à quatre rangs de l’industrie. Des essais ont démontré qu’elle contribue à améliorer la productivité des opérateurs jusqu’à 85 %.

  • 1987

    1987

    Deere célèbre son 150$^e^ anniversaire. La poursuite de la baisse des revenus agricoles et des ventes de Deere conduit à des pertes nettes de 99 millions de dollars.

  • 1988

    1988

    John Deere forme une coentreprise avec le japonais Hitachi pour assembler les excavatrices aux États-Unis.

  • 1992

    1992

    John Deere lance la gamme de véhicules utilitaires Gator. Le modèle 6x4 peut transporter 363 kg (800 lb) dans son caisson de chargement et remorquer 544 kg (1 200 lb).

  • 1994

    1994

    Le tracteur de la série 8000 fait sa première apparition et établit de nouveaux standards de contrôle, de visibilité, de maniabilité et de puissance. Le tracteur introduit un châssis breveté, conçu pour le meilleur rayon de braquage de l’industrie, une nouvelle transmission et une cabine modernisée.

  • 1996

    1996

    Deere offre le système GreenStar™, le premier ensemble de cartographie de rendement entièrement intégré, pour toutes les moissonneuses-batteuses Maximizer™ de la série 9000. Ce système fournissait des lectures de rendement et d’humidité en marche, des informations de position à correction différentielle, le traitement, le stockage et le transfert des données, et des capacités de cartographie de rendement.

  • 1998

    1998

    Deere fait l’acquisition de Cameco Industries, producteur de matériel de récolte de la canne à sucre, et s’associe avec Hitachi Construction Machinery Co., Ltd. pour fabriquer des machines d’exploitation forestière. La coentreprise Deere-Hitachi fabrique des produits au Canada, au Brésil et aux États-Unis.

  • 2000

    2000

    John Deere fait l’acquisition de Timberjack, un important producteur mondial d’équipement de foresterie, et de Waratah, un fabricant de têtes d’abattage forestier, devenant ainsi le chef de file incontesté dans le secteur forestier au niveau mondial. John Deere ouvre une nouvelle usine de tracteurs près de Pune, en Inde.

  • 2006

    2006

    John Deere Tianjin Works, une nouvelle usine de transmissions, entre en fonction à Tianjin, en Chine. L’année suivante, Deere fait l’acquisition d’une nouvelle usine de fabrication de tracteurs à Ningbo, en Chine.

  • 2009

    2009

    John Deere lance la première récolteuse de coton qui crée des ballots de coton ronds tout en se déplaçant. La machine innovante permet de récolter sans interruption un coton de meilleure qualité tout en réduisant le besoin en matériel supplémentaire sur le terrain.

  • 2010

    2010

    Deere est la première société à livrer des équipements de construction dotés de moteurs d’une puissance supérieure à 175 ch, certifiés conformes aux normes rigoureuses sur les émissions de la catégorie intérimaire 4 des États-Unis. La première récolteuse de canne à sucre à deux rangs de Deere est lancée lors de la plus importante présentation de produits de la société en Amérique latine à ce jour.

  • 2012

    2012

    En 2012, Deere & Company célèbre le 175$^e^ anniversaire de la fondation de la société. Une réponse innovante aux besoins des agriculteurs est devenue la base de plus de 175 ans d’engagement envers ceux qui sont liés à la terre.

  • 2013

    2013

    « The Smithsonian Magazine » sélectionne la charrue de John Deere comme étant l’un des « 101 objets qui ont fait l’Amérique ». La charrue a été choisie parmi 137 millions d’objets fabriqués, détenus par les 19 musées et centres de recherche du Smithsonian, pour l’inclure dans une liste d’articles qui ont changé le cours de l’histoire des États-Unis.

  • 2014

    2014

    Intelligent Solutions Group de John Deere fait encore progresser la productivité en intégrant la technologie aux équipements. En utilisant des produits qui collectent, transfèrent, stockent et analysent des données, les clients peuvent répondre aux besoins de la population mondiale croissante.

Rangs de cultures dans un champ
Lire le numéro 44

À propos de Plowshare

The Plowshare retrace l’historique de John Deere pour les collectionneurs et les adeptes de la marque. Vous y trouverez les dernières découvertes issues des archives, des articles sur les collectionneurs, ainsi que les renseignements sur les expositions et événements dans les attractions John Deere. Tout est dans chaque numéro de The Plowshare, et c’est gratuit.

Marque de commerce du cerf bondissant

Marques de commerce de John Deere

La marque du cerf bondissant est l’un des logos d’entreprise les plus reconnus. Elle représente un symbole de qualité des produits John Deere depuis plus de 135 ans. Aujourd’hui, c’est le logo d’entreprise ayant la plus longue durée d’utilisation continue parmi les entreprises du classement Fortune 500. Voici l’histoire de son évolution.

Deux enfants explorant l’exposition du musée John Deere Tractor & Engine

Vivez l’Histoire

Les attractions de John Deere sont une véritable affaire. À partir des collections issues des archives de John Deere, faites l’expérience des machines anciennes, des photos et des films historiques et apprenez l’histoire qui se trouve derrière les personnages, les lieux et les produits légendaires de John Deere.

Services de recherche

Puis-je commander de la documentation technique et de service pour mon vieil équipement?

Des copies de manuels techniques et de service pour les équipement non courants sont disponibles dans la Librairie de documentation technique de John Deere, ou en appelant le 1-800-522-7448.

Puis-je commander des renseignements relatifs à la fabrication ou à l’expédition de mon vieux tracteur John Deere?

Les demandes de renseignements relatifs à la fabrication ou à l’expédition des tracteurs John Deere fabriqués entre 1918 et 1982 sont disponibles auprès du Two-Cylinder Club, une organisation indépendante à but non lucratif qui fournit des renseignements fondés sur les dossiers de fabrication originaux des archives John Deere. Le Two-Cylinder Club peut être joint au 1-888-782-2582. Les renseignements sont fondés sur les dossiers conservés en usine et comprennent des renseignements tels que la date de fabrication, la date d’expédition et les équipements spéciaux. Veuillez noter que chaque entrée est différente et que les dossiers n’incluent pas de renseignements sur les entreprises ou les propriétaires d’origine.

Pouvez-vous identifier un produit ancien pour moi?

Parfois. Le service des archives de John Deere peut rechercher votre produit pour tenter de l’identifier et de déterminer l’époque de sa fabrication. Pour identifier les produits, y compris les charrues, semoirs, chariots et plus encore, envoyez un courriel à history@johndeere.com. Pour que notre personnel de recherche puisse effectuer une recherche, nous demandons certains renseignements particuliers, notamment :

  • Des photos en couleurs de l’équipement en question (de préférence des vues de côté, de l’avant, de l’arrière et toutes marques particulières et/ou numéros).
  • Tout moulage et/ou numéro que vous pouvez trouver.

Une réponse typique, si nous pouvons identifier le produit, peut inclure une copie d’une publicité, une explication de la façon dont nous avons identifié le produit et les renseignements que nous pouvons découvrir concernant l’époque où il a été produit.

J’écris un ouvrage sur John Deere. Puis-je visiter le service des archives afin d’effectuer des recherches?

Les demandes pour des ouvrages, films et autres projets peuvent être envoyées à history@johndeere.com. L’assistance est déterminée par la disponibilité du personnel, l’existence ou non de collections pour appuyer le travail et l’originalité du projet. Après avoir communiqué avec le service des archives, vous recevrez un questionnaire demandant des renseignements plus détaillés sur votre projet. L’utilisation de photos et de films d’archives nécessite la signature d’un accord d’utilisation de l’image, qui autorise un usage unique.

Collections historiques

Puis-je visiter le service des archives de John Deere?

Les archives de John Deere comprennent des collections aux États-Unis, au Canada, en Allemagne et dans d’autres régions du monde. Les archives ne sont pas disponibles pour des visites publiques, mais des éléments de la collection sont exposés en permanence au John Deere Pavilion, sur le site historique de John Deere, au musée du tracteur et du moteur John Deere, au siège social mondial et au John Deere Forum, entre autres endroits. Des équipements historiques sont également exposés dans plus de cinquante usines et bureaux de John Deere dans le monde entier.

Quelle collection d’objets historiques se trouve dans la salle d’exposition du siège social mondial?

Deere & Company a mandaté l’artiste Alexander Girard pour créer l’installation à son siège social. Intitulée « Reflections of an Era » (Reflets d’une époque), l’installation en 3 dimensions est constituée de milliers d’objets historiques et de documents originaux qui consignent l’historique de John Deere de 1837 à 1918. La collection s’appelle ainsi, car outre le fait de voir les artefacts derrière une vitrine, les visiteurs sont encouragés à regarder dans la vitre le reflet des équipements d’époque et actuels proposés par John Deere.

Pourquoi John Deere possède-t-elle une collection d’art?

La collection d’art comprend de l’art sur tout support, issu du monde entier. John Deere estime que l’art intéresse et apporte des défis aux employés, aux visiteurs et au public afin qu’ils pensent de façon créative selon différentes perspectives. Outre le fait d’exposer de l’art au siège social, John Deere travaille également avec des programmes et des musées artistiques communautaires du monde entier pour exposer et expliquer les collections historiques et d’œuvres d’art. La collection d’œuvres d’art a récemment été présentée dans « A Celebration of Corporate Art Programmes Worldwide » (« Une célébration des programmes d’art d’entreprise dans le monde entier »), un ouvrage publié simultanément à Londres et New York présentant une étude des 100 collections d’art d’entreprise les plus importantes dans le monde.

Quelles sont les origines du cerf présent devant le siège social et les autres usines et bureaux John Deere?

Notre deuxième président, Charles Deere, a vu pour la première fois le cerf à l’Exposition universelle de 1893 à Chicago. Il a commandé un cerf supplémentaire à installer sur les toits du siège social et de ses succursales auprès de l’artiste Henry Mullins, le créateur d’autres statues de l’Exposition. Aujourd’hui, beaucoup de ces cerfs sont encore présents devant différents endroits dans le monde, y compris le siège social.

Faire un don, vendre, expertiser

Je souhaite faire un don d’articles historiques à John Deere. Avec qui dois-je communiquer?

Toute personne désirant faire un don de dossiers historiques, de photos, d’équipement ou d’objets historiques peut envoyer un courriel à history@johndeere.com. Les articles sont examinés par l’équipe des collections historiques, qui détermine les éléments qui seront acceptés dans la collection.

Que valent mes articles John Deere?

Le service des archives de John Deere ne fournissent pas de services d’évaluation de l’équipement, des jouets, des artefacts ou autres dossiers historiques. Pour déterminer la valeur d’un équipement, de souvenirs, etc., vous devriez communiquer avec un commissaire-priseur local, un club local de collectionneurs, une des nombreuses publications de collectionneurs John Deere ou consulter les sites de vente en ligne. Une évaluation précise ne peut être effectuée que par un évaluateur professionnel agréé.