La première version de la charrue en acier

Hommes à côté d’un wagon contenant les premières charrues produites par John Deere

      

En 1837, John Deere, notre fondateur, était un forgeron typique fabriquant des fourches à foin, des fers à cheval et d’autres produits essentiels pour la vie dans les prairies.

Puis un jour, une lame de scierie brisée en acier lui a fourni une occasion. Il connaissait bien l’accablante difficulté que rencontrent les agriculteurs près de chez lui à Grand Detour, dans l’Illinois. En labourant, ils interrompaient souvent leur travail pour gratter le sol des prairies qui colle à leurs charrues en fonte. Il a observé que la terre se détache facilement d’un versoir en acier finement poli. L’acier étant rare dans la région, Deere a obtenu une lame de scie cassée en acier et l’a utilisée pour concevoir un nouveau type de charrue à versoir.

Aujourd’hui, près de deux siècles plus tard, la société, qui est née de la réussite de cette charrue novatrice, continue de fabriquer des équipements avancés pour ceux dont l’attachement à la terre est profondément ancré.

Alors que la charrue des origines ne pouvait faire qu’une fraction du travail auquel les agriculteurs peuvent s’attaquer avec les équipements aratoires modernes, il s’agissait d’une technologie de pointe à l’époque. Les essais menés sur une charrue John Deere de 1838 par Edward Kendall, le conservateur de la Smithsonian Institution, ont révélé le matériau novateur et la conception innovante des premières charrues de Deere. L’historien Wayne Broehl, Jr. a rappelé ces faits en écrivant que « Deere avait sûrement longuement réfléchi à cette forme, à la courbe particulière du versoir, puisque la forme de ce dernier détermine si le sol est bien retourné une fois que le soc a découpé la terre ».

Au cours des deux décennies suivantes, Deere a bâti des réseaux d’approvisionnement et de distribution solides, et a continuellement amélioré son produit en se basant sur les suggestions des clients. Ses recherches ont porté leurs fruits et en 1849, son entreprise était en pleine expansion, avec une production de 2 000 charrues cette année-là.

Deere continue d’étendre ses activités et produit bientôt plusieurs modèles de charrues. Une publicité de 1857 parle de neuf modèles. La plupart étaient de conception similaire, mais de taille et de matériau différents. Après une visite en 1868, un journal de Chicago a écrit que « John Deere peut être considéré comme un pionnier, voire LE pionnier, dans le domaine de la fabrication de charrues de l’Illinois... ». L’article a conclu que « tous les fabricants de charrues lui témoignent respect et honneur pour son talent et sa réussite, et ont reconnu le service qu’il a rendu à l’agriculture occidentale par ses efforts ».

John Deere a passé une partie de sa retraite à servir comme maire de Moline et à exploiter sa ferme d’Alderney Hill à Moline. De son vivant, la charrue à pied est restée le produit de base de la société, complété par les charrues à chevaux, les semoirs à maïs, les chariots et autres.

Aujourd’hui, 175 ans après la création de la charrue en acier par John Deere, l’entreprise fournit des produits et des services avancés pour les clients dont le travail est lié à la terre, y compris quelques variantes très modernes de la première version de charrue.