01 décembre 2016

Se préparer aux rigueurs de l'hiver

Pour préparer des engins forestiers pour l'hiver, il faut du gros bon sens... et du temps. Ne négligez toutefois pas cette préparation! Quelques heures suffiront, et la tâche sera beaucoup plus facile dans votre atelier, où se trouvent tous les bons outils. En passant seulement quelques heures à l'atelier, vous pouvez éviter de longues heures de réparation dans les bois pour une batterie morte ou un tuyau éclaté.

Reportez-vous à votre livret d'entretien pour obtenir tous les renseignements dont vous avez besoin. Voici les principaux éléments à ajouter à votre liste.

À l'atelier

Veillez à utiliser les fluides adéquats : consultez le livret d'entretien pour connaître les fluides et les lubrifiants à utiliser avec votre machine selon la température. Voici quelques habitudes à prendre :

  • Vérifiez les niveaux de liquide de refroidissement et d'antigel. Pour la plupart des environnements, on recommande un mélange contenant une moitié de liquide de refroidissement Cool-Gard™ II et une moitié d'eau. Pour les climats très froids pouvant atteindre -46 °C (-50 °F), on peut utiliser un rapport 70/30 de liquide Cool Gard II et d'eau.
  • Utilisez de l'huile moteur de viscosité adéquate pour la saison. Il n'est pas recommandé de mélanger des fluides.
  • Utilisez du carburant conçu pour l'hiver. Utilisez le carburant no 1-D en Amérique du Nord lorsque la température descend au-dessous de 0 °C (32 °F) .
  • Si le moteur est équipé d'un dispositif d'aide de démarrage à l'éther, assurez-vous que la cartouche est pleine et remplacez-la au besoin.
  • Utilisez un conditionneur et protecteur de diesel de John Deere (formule d'hiver) à 5 °C (41 °F) pour traiter le biodiesel durant l'hiver. Utilisez un mélange B5 ou de classe inférieure lorsque la température est inférieure à 0 °C (32 °F), et uniquement un carburant diesel à base de pétrole conçu pour l'hiver sous -10 °C (14 °F) .
  • N'utilisez pas de tissu, de carton, ni de cache de radiateur avec les moteurs John Deere. En effet, cela peut augmenter leur température de façon excessive et réduire leur durée de vie.
  • Utilisez de la graisse NLGI 2 lorsque la température est au-dessus de 0 °C (32 °F), NLGI 1 lorsqu'elle descend sous 0 °C (32 °F) et NLGI 0 en dessous de -20 °C (-4 °F).  Il n'est pas nécessaire de passer de la graisse NLGI 2 à NLGI 1 sauf si la température doit rester sous 0 °C (3 °F) pendant plusieurs jours. Si la température descend bien en-deçà de zéro, changez la graisse immédiatement.
  • Lorsque les températures sont très basses – inférieures à -25 °C (-13 °F), utilisez de l'huile pour engrenages de type SAE 75W/90.
  • Inspectez les fluides et les filtres pour déceler la présence d'eau ou de sédiments. Cette inspection est particulièrement importante pendant l'hiver, en raison de la plus forte condensation. Comme l'eau aura tendance à s'accumuler au fond du réservoir, il est préférable de laisser les fluides reposer durant plusieurs heures ou toute une nuit. Retirez une petite quantité de fluide des réservoirs et des carters d'huile afin de déterminer si de l'eau s'y trouve. Le cas échéant, éliminez l'eau et les sédiments qui auraient pu s'accumuler.
  • Inspectez minutieusement les batteries. Vérifiez que les niveaux d'eau et d'électrolytes sont adéquats. Inspectez et nettoyez les terminaux, et vérifiez que le câblage est solidement fixé. Faites un essai de charge des batteries afin de vérifier leur rendement et leur état.
  • Inspectez les pneus, les flexibles et les courroies en caoutchouc afin de déceler les fissures et la pourriture sèche. Le caoutchouc devient plus dur et plus friable par temps froid, ce qui peut conduire à des pannes qui n'auraient pas eu lieu par temps chaud.
  • Vérifiez que la pression des pneus est adéquate. Lorsque la température baisse, vérifiez la pression des pneus et, s'il y a lieu, gonflez-les jusqu'à ce qu'ils aient la pression indiquée sur leur flanc. Si les pneus sont équipés de chenilles ou de chaînes, utilisez la pression recommandée par le fabricant de celles-ci.
  • Nettoyez soigneusement la machine et lavez-la avec une laveuse à pression. Retirez les faux-carters et les autres protections pour enlever la boue et les débris accumulés dans le châssis.
  • Vérifiez le fonctionnement du réchauffeur du liquide de refroidissement au diesel, si le véhicule en est équipé. Consultez votre livret d'entretien pour en savoir plus.
  • Remplissez et chargez le circuit d'eau sous pression, si la machine en est équipée. Utilisez un liquide de refroidissement approprié. Consultez votre livret d'entretien pour en savoir plus.

Dans les bois

  • Faites préchauffer les fluides de la machine avant de l'utiliser à sa vitesse maximum. Les débardeuses John Deere sont équipées d'un système de préchauffage automatique de la transmission qui empêche le conducteur d'utiliser la machine tant que le préchauffage n'est pas terminé.
  • La nuit, stationnez la machine sur une surface dure afin d'éviter qu'elle ne s'enfonce et reste prise dans la glace.